Vannes, allez-retour sans étincelles

Vannes, quelle avanie

Bon c’est un peu court comme album, je l’avoue. Mais ma visite à Vannes le fut aussi. L’hôtel qui m’accueillait pour la nuit était sans âme. Quant à ma soirée prévue dans la vieille ville, elle fut écourtée par une gastro carabinée qui m’a cloué au lit. Le lendemain matin je découvrais en entretien de recrutement à la mairie de Vannes le salaire miséreux proposé. En conclusion, pas de coup de cœur pour cette ville.

J’ai heureusement compensé par deux arrêts toujours magiques : le port de Saint-Goustan à Sainte-Anne d’Auray et le port de la Roche-Bernard